Logo du site
Logo du site

Face au stress thermique, des matelas qui allient confort et fraicheur

Lorsque les températures estivales s’envolent, le confort apporté par le matelas à eau incite la vache laitière à rester couchée plus longtemps ce qui permet de prolonger la phase de rumination.

Les bovins supportent très mal la chaleur. Ce stress thermique est d’autant plus pénalisant pour les vaches laitières à forte production. On peut aider ses animaux à traverser les épisodes caniculaires en combinant la ventilation naturelle, mécanique et matelas à eau.

La chaleur a un impact défavorable sur la production laitière. Il faut savoir que la température optimale pour la vache se situe entre 5° et 7°C. A partir de 22°C avec 50% d’humidité, le stress reste modéré, mais la production peut déjà chuter de 2,7 kg/jour. Si on dépasse les 25°C, le stress est avéré et la production chute de près de 4 kg par jour. Ces températures sont d’autant plus fréquentes que les bâtiments ont longtemps été pensés par les hommes pour abriter les animaux en hiver et pas forcément pour faire face à des canicules. Pour le bien-être des animaux et l’optimisation de leurs performances, il est souvent nécessaire d’adapter son bâtiment : ventilation naturelle, choix de l’orientation en cas de construction, bardages à claire-voie,  filets brise-vent, voire ouverture totale à l’est pour remplacer des murs en plein.

En conditions chaudes et humides, l’ombre et la ventilation naturelle du bâtiment ne suffisent pas. Il faut aider les vaches à mieux supporter le stress thermique par des couchages adaptés et une ventilation mécanique. Bioret propose un modèle particulièrement efficace, le Cyclone. En combinant une hélice à 6 pales avec un déflecteur 360°, ce ventilateur assure une déstratification des couches d’air. Les flux d’air suppriment la couche isolante créée par la chaleur du corps, ce qui réactive les échanges thermiques. La vitesse importante de l’air renforce la sensation de fraicheur. En ayant une vitesse d’air de 1,5m/s on est plus efficace de 50% face au stress thermique qu’avec une vitesse de 0,5m/s. Le flux d’air va jusqu’au sol où il réduit l’humidité de la litière. Une sonde de température pilote un variateur qui permet de passer de 20% (18°) à 100% (26°). Par ailleurs, les ventilateurs Cyclone 360 sont équipés de moteur brushless moins énergivore. Soulignons qu’ils consomment un tiers d’électricité de moins par rapport à un ventilateur classique.

Améliorer le couchage

Quand il fait chaud, les vaches ont tendance à rester debout, pour faire circuler l’air autour de leur corps. Cette position augmente de 20% la surface corporelle d’échange avec l’air ambiant. Ce qui est mauvais pour leurs pattes et leur production. Plus longtemps une vache est couchée, meilleure sera sa production. Pour aider son troupeau à mieux faire face aux épisodes chauds, il faut leur assurer un couchage de qualité avec un impact thermique refroidissant, permettant la dissipation des calories. C’est ce qu’apportent les matelas Aquastar, constitués d’une sous-couche en latex de 35 m et d’une poche d’eau de 70 mm. La poche d’eau assure une meilleure circulation sanguine grâce à une répartition homogène de la pression du poids. Cette absence de point de compression est favorable au fonctionnement de la mamelle. En plus du confort, la poche d’eau favorise aussi l’évacuation des calories thermique. La surface fraiche augmente le temps de couchage et de rumination, donc une meilleure métabolisation de la ration. Des études ont montré un temps de couchage supérieur avec des logettes équipées de matelas Aquastar de :

  • 1h20 par cycle comparées à des logettes sur sable,
  • 1h45 par cycle comparées à des matelas standard,
  • 2h00 par cycle comparées à des plaques caoutchouc en logette

La climatisation, une attention particulière aux fortes productrices

Les vaches fortes productrices sont encore plus sensibles à la chaleur et au stress thermique car le métabolisme de production laitière produit de la chaleur. Pour ces animaux comme pour les cheptels vivant dans des zones particulièrement chaudes, les matelas Aquaclim apportent le plus nécessaire à leur confort et à la pleine expression de leur potentiel de production. Les matelas Aquaclim sont aussi constitués d’une sous couche de latex et d’une poche à eau. En plus, celle-ci est équipé d’un système de climatisation, qui fait circuler dans les matelas de l’eau rafraichie. Aux Etats-Unis, l’Université de Cornell a montré que la production d’une vache sur couchage non rafraichi était de 31.2 kg/jour, alors qu’avec un couchage rafraichi, elle atteignait 34,9 kg/jour.

Avec l’option Aquaclim thermodynamique, la chaleur extraite peut être valorisée en énergie « zoothermie ». L’énergie ainsi récupérée peut servir à produire de l’eau chaude ou de l’air chaud en très grande quantité. 100 VL produisent 36 KW* par heure de chaleur disponible qui pourra être utilisée, par exemple, pour chauffer le digestat du méthaniseur, pour nettoyer à l’eau chaude un atelier de transformation yaourt, fromage ou pour le séchage en grange du foin.

*(variable suivant la saison)

Évènements en rapport
Bien être des vaches laitières. Stress thermique : et si le matelas à eau était la solution ?
Le 29 Juin à 11h15
Je regarde le replay
Entreprises en rapport
Logo Bioret Agri
Bioret Agri
Articles en rapport
rencontres-webagri.fr, 2021